OdysséeS

Avec générosité et humanité, OdysséeS croise la voix des émigrés d'hier, des migrants d'aujourd'hui et l'épopée d'Ulysse.

 

Entre récits et chants, humour et émotions, ce spectacle est le témoin des migrations qui depuis l’antiquité se croisent au carrefour de la Méditerranée.

Il y a ceux qui errent,

ceux qui partent,

ceux qui arrivent,

ceux qui pleurent

et ceux qui y meurent.

 

OdysséeS avec ces histoires mythologiques et contemporaines, proches et lointaines, parle de racines, de préjugés, de souffrances, d’identités mais surtout d’espoirs et de héros. Tout comme Ulysse, aujourd’hui ils sont plusieurs centaines à tenter de traverser la Méditerranée chaque jour, sur des barques de fortune. Et personne ne dit jamais d’eux qu’ils sont des héros !

 


 

Pour cette première création, j’ai eu le besoin de parler de mes origines en mêlant mon histoire personnelle à une problématique plus globale.

OdysséeS porte un regard croisé sur les migrations avec les récits d'Ulysse, de mon père - émigré sicilien à la fin des années 50 et peu tendre envers les “nouveaux immigrés” -, et d'Amel - femme migrant du Moyen-Orient, à l'Afrique et l'Europe d'aujourd'hui.

Les récits s’entrecroisent : parallèles du voyage, passages des frontières, traversées périlleuses, remontées de la botte, arrivées, installations, …

OdysséeS se veut le témoin des migrations qui depuis l'antiquité se croisent au carrefour de la Méditerranée. 

Il y a ceux qui errent, ceux qui partent, ceux qui pleurent, ceux qui arrivent, ceux qui n'ont pas pu bouger et ceux qui y meurent.

 

OdysséeS c’est du théâtre-récit avec 3 comédiens, - des raconteurs, - comme les aèdes dans la Grèce antique. Ils racontent ces personnes qui ont décidé de quitter leur terre natale pour partir vivre ailleurs, à la recherche d’une vie meilleure, destins qui s’entremêlent aux péripéties d’Ulysse. A travers les millénaires. Ils sont tous reliés à un naufrage, à une même mer, une même terre : la Sicile. Cette terre mythique qu’Ulysse a foulée durant son Odyssée, cette terre tarie que Nonno Turiddù et tant d’autres ont dû quitter pour se nourrir, et aujourd’hui cette terre promise que des milliers de migrants rêvent d’atteindre. La Sicile existera à travers ses chants traditionnels issus de la tradition orale qui seront chantés sur scène par les comédiens eux-mêmes.

OdysséeS parle de racines et de déracinements, de préjugés, de souffrances, d’identités et surtout d’espoirs et de héros.

« Il a fallu monter dans des barques, des voitures, des trains. De jour, de nuit. Il a fallu marcher pas à pas. Encombré. Apeuré. Courir parfois. Il a fallu des mois entiers de voyages, car les terres sont longues pour les ombres qui n’ont rien. »

Laurent Gaudé – “Nulle part, en France” de Yolande Moreau

C’est en racontant ces histoires que ces Odyssées deviendront des légendes.

Ecriture et mise en scène

Fabrice Piazza

 

Collaboration artistique

à l'écriture et à la mise en scène

Francesco Italiano

Jeu et chants

Martine Léonet

Seloua M’Hamdi

Fabrice Piazza

Direction et arrangements des chants

Brigitte Romano

 

Scénographie et costumes

Pascale Fichers

 

Création vidéo

Jean-François Ravagnan

 

Création sonore

Félix Muhlenbach

 

Création Lumière

Simon Renquin

 

Régie Générale

Guillaume Van Derton

 

 

Une création de

la Compagnie Odissea

En partenariat avec Arsenic2, La Halte et ​la Compagnie « Espèces de… »

Réalisé avec l'aide de​

la Fédération Wallonie-Bruxelles – service du théâtre,

la Région Wallonne,

la Province de Liège,

la Ville de Liège,

les Métallos FGTB,

la Centrale Générale FGTB,

le réseau Solidaris,

...

Dans le cadre des actions culturelles “Et demain, tous ensemble dans notre quartier…" co-construites par les Plans de Cohésion Sociale de la Ville de Herstal et de la Commune de Oupeye et Arsenic2.

Fiche technique

PROCHAINES DATES

4-5/06/2020

Sous Chapiteau - Rue Pierre-Joseph Antoine à Herstal

(Les Champs des Possibles - Arsenic2)

REPRÉSENTATIONS PASSÉES

 

7/06/2019

Sous Chapiteau -

Rue du Petit-Chêne 95 à Liège

(Théâtre en Résistance à la Grande Bacnure)

 

18/05/2019

Centre Culturel d'Ans-Alleur

(Mai en Couleurs)

19/03/2019

Auditorium de la Boverie (Liège)

(Scolaire Athénée de Waha)

du 3 au 14/10/2019

10 représentations sous Chapiteau à Vottem (Liège)

Au début…

Au début, il y a une différence de point de vue avec mon père.

Au début,il y a une incompréhension du monde. L’incompréhension d’un monde avec des frontières :
Je ne comprends pas que l’Occident qui agit comme un véritable prédateurs sur les richesses du reste du monde, puisse fermer ses portes avec une telle impunité.
Je ne comprends pas la véritable « stratégie de guerre » qu’applique ce même Occident pour contenir ces envahisseurs si ‘menaçants’ que sont les migrants.
Je ne comprends pas la peur des autres et des autres cultures.
Je ne comprends pas la peur de perdre quelque chose plutôt que de voir ce qu’on a à y gagner.
Je ne comprends pas que l’on reproduise les préjugés dont on a souffert.
Je ne comprends pas toutes les dérives, tous les excès de surprotection que cela engendre : guerres, clandestinité, exils, génocides…
Par contre je comprends les racines, l’attachement à une terre originelle et j’essaie de comprendre la question de l’identité.

 

Moi-même, je suis né de parents italiens - ou devrais-je dire siciliens ? - qui étaient installés en Suisse depuis quatorze années au moment de ma naissance. En dehors des trois semaines de vacances annuelles je n’ai jamais vécu en Sicile.
J’ai toujours essayé de m’intégrer alors que mon père a toujours pensé retourner en Sicile.

 

Mon histoire est celle-là : je suis né en Suisse de parents italiens, originaires de Sicile.
Maintenant que je suis installé en Belgique - peut-être est-ce dû à ce second déracinement - j’ai petit à petit affirmé mes origines italiennes,et en même temps mon cœur et ma tête rêvent de parcourir le monde.


Je me sens « citoyen du monde », mais je me sens étranger partout.
En Suisse, j’étais le Rital.
En Italie, j’étais le Suisse.
En Belgique, je suis le Suisse.
En Suisse, je suis maintenant le Belge.
Et en Italie, ils ne savent plus très bien…

Covid 19

Représentations

annulées ou reportées

© 2020 par Cie Odissea asbl. Créé avec Wix.com
 

  • White Tumblr Icon
  • White Facebook Icon
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now